Formée initialement au métier d'éducatrice spécialisée dans le cadre d'un enseignement théorique et clinique déjà fortement éclairé par la psychanalyse, j'ai d'abord exercé dans le domaine social de la protection de l'enfance en danger puis dans le champ médico-social de la toxicomanie et enfin, de celui du handicap psychique et mental.

 

Depuis 22 ans, j'ai ainsi accompagné des enfants, adolescents, adultes et leurs familles en difficulté sociale et/ou familiale et/ou en situation de handicap mental et/ou psychique en particulier en éducation à la santé mentale (développement des compétences psychosociales), en médiation familiale et en écoute active (approche Carl Rogers), domaines pour lesquels je me suis formée plus spécifiquement après ma formation initiale.

 

Souhaitant devenir psychanalyste, j'ai par la suite été formée à l’Institut Freudien de Psychanalyse de Bordeaux (Fédération Freudienne de Psychanalyse reconnue en France) à la pratique professionnelle d’une approche analytique humaniste et singulière .

 

J’ai bénéficié d’un cursus théorique en psychopathologie psychanalytique de 5 ans, sérieux, de qualité, au travers de l'apport de Freud (mais aussi inspirée par d’autres psychanalystes, comme Jacques Lacan, Mélanie Klein, Françoise Dolto, Donald Winnicott, Wilfred Bion, Sàndor Ferenczi…).

 

Une analyse personnelle et didactique approfondie, des ateliers cliniques et la réalisation d'un Mémoire , ont complété ma formation théorique de psychanalyste.

 

Pour compléter mon cursus et acquérir un éclairage pluridisciplinaire, j'ai été amenée à effectuer des travaux de recherche personnelle en psychanalyse contemporaine (André Green, Elisabeth Roudinesco, Jean-Bertrand Pontalis, Didier Anzieu...), en philosophie, sociologie et anthropologie puis en sciences de l'éducation, dans le cadre d'une formation universitaire.

 

Psychanalyste certifiée, je reçois depuis quelques années en consultation en cabinet et interviens en formation sur des thématiques variées, en particulier sur la clinique du handicap et de la relation d'aide et en analyse de la pratique professionnelle, à la demande,  au sein des institutions médico-sociales, organismes de formation et services d'aide humaine à domicile .

 

Souhaitant me spécialiser dans les conduites addictives pour répondre au mieux à des problématiques fréquemment rencontrées au sein de ma pratique, j'ai suivi une formation spécifique en addictologie à l'Institut Freudien de Psychanalyse de Nîmes. 

 

Particulièrement intéressée par les travaux de Didier Anzieu et le concept du "Moi-Peau", j'ai souhaité accorder une place plus importante au corps dans le cadre de certaines psychothérapies que je pouvais proposer pour des patients concernés par cette problématique. Pour cela, je me suis formée à certaines pratiques psychocorporelles dont la méditation en mouvement, que j'utilise comme des outils complémentaires au travail de psychothérapie. Je suis actuellement en formation de praticienne en sophrologie dans cette visée.

 

Très éloignée d'une pratique de la psychanalyse orthodoxe (encore moins dogmatique!), tout en considérant ses bases freudiennes comme indispensables, mon approche se veut humaniste, empathique et existentielle mais aussi (inter)active. La qualité de la relation "suffisamment bonne" entre le psychanalyste et son patient étant, à mon sens, un facteur d'efficacité essentiel à la thérapie.

 

Agréé par la Fédération Freudienne De Psychanalyse (F.F.D.P.), conformément au code de déontologie et de la commission d'éthique, je suis soumise dans ma fonction de psychanalyste à des obligations et devoirs dont celle d'être supervisée régulièrement tout au long de ma pratique professionnelle.

 

Je participe également à des conférences et séminaires de la F.F.D.P et d'autres organismes pour sans cesse me renouveler et me former de manière continue.