Photographe: Diane Biaou
Photographe: Diane Biaou

 

Le soutien à la parentalité:

 

La parentalité étant un processus qui se prépare inconsciemment depuis l'enfance, l'approche psychanalytique va permettre ici à la personne de réfléchir sur sa condition d'être parent et d'analyser sur sa capacité psychique et affective à investir son(ses) enfant(s). S'agissant d'un travail d'analyse personnel, visant à se séparer de sa propre histoire d'enfant, familiale (et non pas nécessairement à rompre), il s'inscrit dans une thérapie individuelle. Il s'agit pour le patient de se rendre compte de ce qui a été vécu par le passé, durant l'enfance (voire avant, sur les circonstances de sa naissance) et d'apprendre à vivre avec cet  "enfant-passé" tout en laissant la place aussi à son(ses) "enfant(s)-réels". C'est bien ce travail de maturation psychique qui va lui permettre de devenir parent, le fait d'avoir un enfant en soi ne suffisant pas toujours à effectuer seul(e) ce travail de transformation.

 

Un autre type de soutien peut être proposé aux parents afin de les aider à mieux comprendre ce qui fait obstacle dans la mise en oeuvre de leur éducation. Il s'agit d'une approche plutôt psycho-éducative, familiale (et non individuelle) permettant d'identifier pour chacun des parents (en situation seul(e) ou en couple), le mieux possible, les facteurs de stress pouvant entraver sa fonction parentale.

 

Le rôle du parent est sans cesse soumis à des pressions liées au stress (à des degrés différents selon la personne), c'est inévitable.  Plus le parent sent un décalage important entre ce qu'il pense devoir répondre aux besoins de son(ses) enfant(s) et les ressources qu'il a l'impression de posséder pour pouvoir le faire, plus il souffre. Dans ce cas là, il s'agit bien d'une situation de "stress parental" auquel il semble nécessaire de trouver un soutien pour y remédier.

 

Parce que les facteurs de stress (âge, histoire familiale, nombre d'enfants, estime de soi, état mental....), peuvent renforcer le sentiment d'incompétence, il semble important de les identifier dans un premier temps pour les limiter, voire les prévenir car cette perception négative peut d'autant plus renforcer l'état de stress. Une meilleur compréhension et analyse de ces facteurs (propres à chacun) va permettre de mettre en évidence les expériences réussies et ainsi valoriser ses compétences parentales.  

 

L'objectif ici est de permettre au parent seul ou en couple de gagner en confiance, mais surtout, de renforcer son estime de soi. Se (ré)affirmer au mieux dans sa fonction parentale pour ne pas la vivre uniquement dans la contrainte, voire dans la souffrance, mais aussi et surtout, dans le plaisir.

 

Spécialisée dans le champ du handicap, je peux proposer un accompagnement thérapeuthique adapté aux familles d'enfants en situation de handicap.

  

Le soutien de la famille recomposée :

 

Pour les familles recomposées, les approches de thérapie familiale et de soutien à la parentalité sont en théorie les mêmes, même si les enjeux sont différents. On ne choisit pas sa famille mais encore moins, celle recomposée! Reconstruire une histoire familiale entre des personnes étrangères,  n'est pas une tâche évidente car elle ne va pas de soi. Dans tous les cas, elle est le résultat d'une décomposition. Cette séparation familiale, peut être perçue comme négative (un échec) ou bien, comme positive (un soulagement y compris pour l'enfant). Mais dans tous les cas, la famille recomposée qui va se créer ensuite, peut être un véritable atout et élargir le champ des possibles aussi bien pour les enfants que pour les adultes, si certaines conditions sont réunies.

 

L'idée ici, dans un premier temps, est de dédramatiser la situation familiale quand elle est vécue, à priori, comme périlleuse. Repérer pour chacun ce qu'il vit, l'exprimer, lever les non-dits, pour mieux se comprendre entre membres d'une même famille recomposée (que l'on soit enfant/bel-enfant, parent/beau-parent) peut déjà soulager certaines tensions voire des souffrances. Identifier le rôle de chacun en étant reconnu dans ses possibilités mais, aussi et surtout, en acceptant ses limites, peut permettre à chacun de trouver sa place la plus mesurée et satisfaisante possible.

 

"Adopter sa nouvelle famille", voilà un travail qui peut-être intéressant à faire pour tous les membres afin de co-construire une histoire et des règles communes clairement identifiées et acceptées par tous. A noter, qu'un enfant peut s'adapter très facilement à condition que le cadre proposé par la famille recomposée soit le plus structuré et le plus contenant (sécurisant) possible.

 

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez visionner la vidéo dans la page "Actualités" avec l'interview de Pierre Delion, psychanalyste, sur la question de la famille recomposée.

 

Psychanalyste, mais aussi éducatrice spécialisée, je suis formée et expérimentée pour des interventions en matière de soutien à la parentalité mais aussi de médiation familiale  .

 

Le soutien autour du désir, projet de l'enfant et à la périnatalité :

 

Les futurs parents peuvent être ici également accompagnés, dans l’expression de leur désir d’enfant, leur projet d’enfant (désir et projet étant deux étapes bien distinctes) et dans la gestion de l’attente de la venue de leur enfant.  Un accompagnement dans la création et entretien du lien d'attachement parent-enfant et/ou vers le développement de l'autonomie de la fonction parentale peuvent être  proposés après la naissance si besoin.

 

Dans certains cas, un soutien peut également être proposé aux couples ayant des difficultés de conception d'un enfant, en cours de traitement médicalisé, pour mieux appréhender ce parcours souvent vécu comme long et fastidieux, voire angoissant.

 

Dans d'autres cas, une thérapie individuelle ou en couple peut être mis en place pour accompagner une personne ou un couple vers un processus de deuil de l'enfant "naturel" désiré (face à une situation d'échec définitif de conception) et pourquoi pas ensuite, envisager d'autres alternatives au projet initial qui soient les plus satisfaisantes possibles.

 

Face au traumatisme du deuil périnatal auquel certaines familles sont confrontés, l'accompagnement thérapeutique peut permettre de libérer la parole et l'approche analytique, de tenter de mettre du sens à "l'impensable".

 

Le couple parental face à l'épreuve de l'annonce du handicap de leur enfant peut également être accompagné ici en pré-natalité et post-natalité .

 

Une connaissance approfondie du réseau social et médico-social, me permet également de guider et orienter les (futurs)parents vers des prises en charges complémentaires adaptées s’ils le souhaitent. 

 

Pour répondre à certains besoins en matière de soutien à la parentalité, il existe à Bordeaux une association "Parrainage 33" qui propose des parrainages aux enfants et adolescents vivant dans le département de Gironde, par des adultes bénévoles. Le temps de certains mercredis, week-ends et/ou périodes de vacances (durée et fréquence selon les besoins et disponibilités de chacun), les enfants peuvent bénéficier d'un cadre propice à leur épanouissement et développement, teinté de belles découvertes d'activités et de moments de partage privilégiés.

 

Pour leur(s) parent(s), c'est l'occasion de trouver un soutien pour l'éducation de leur(s) enfant, parfois de s'alléger du quotidien pas toujours facile à gérer et de s'autoriser à "souffler" un peu voire, d'éviter de s'isoler. Le relais par d'autres adultes disponibles (les "marraines" et les "parrains" bénévoles), s'effectue dans le respect et la confiance. 

 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site web de l'association "Parrainage 33" (Cliquer dessus) et/ou m'envoyer  un message de demande de renseignements sur la page "Contact" étant moi-même membre de cette association.